Le montage texan: un leurre souple


Le montage à la texane pour sandres brochets et bars


Description

Le montage texan viens tout droit des Etats unis, il est essentiellement utilisé pour la pêche au Black bass
Que ce soit pour rechercher le sandre, le brochet, ou le bar, les pêcheurs de carnassiers utilisent de plus en plus les leurres souples plutôt que les vifs traditionnels. Il faut reconnaître que les leurres souples proposés ont fait d’énormes progrès et ont tout pour plaire.

Les leurres sont de plus en plus efficaces et réalistes, autant par leur texture qui se rapproche des alevins que par leur odeur car bien souvent ils sont imprégnés d’attractants ce qui permet aux carnassiers de les maintenir fermement en gueule et ainsi d’optimiser vos ferrages. Contrairement aux appâts naturels, les leurres souples ne posent pas de problème de stockage et de maintien dans le temps, leur grand avantage, c’est qu’ils autorisent la réalisation de nombreux montages tels que le montage « texan ».



description du texan plombé

Là ou la bonne vieille tête plombée classique servant à maintenir nos leurres souple trouve ses limites, notamment en matière d’accrochage, le texan prend divinement bien le relais. Cela ne veut pas dire qu’il faut bannir définitivement les têtes plombée mais simplement qu’il faut savoir les remplacer, quand les conditions de pêche deviennent difficiles, par des montages modernes.
De plus le montage classique du leurre souple avec une tête plombée n’est pas toujours le mieux adapté. En effet, certains leurres comme les vers ou encore les écrevisses ont beaucoup plus d’intérêt à être montés sur un Texan qui donnera plus de liberté au leurre et au montage de peche. Le premier et principal avantage du montage texan est de limiter considérablement les risques d’accrochages. Lorsque l’on décortique ce montage, on s’aperçoit que la pointe de l’hameçon est piquée puis camouflée dans la matière souple du leurre. Cette dernière ne sort que sous l’attaque violente d’un carnassier. Pour être le plus efficace, le montage Texan gagne à être réalisé avec des leurres avec des leurres à texture la plus tendre du marché, cela favorise le dégagement rapide de l’hameçon. Un leurre trop dur, trop vieilli, ou peu flexible, certes à du mal à glisser sur votre hameçon texan et à lui dégager sa pointe. Dans ces conditions de montage, vous n’avez que très peu de chance de réussir à piquer le carnassier.

 Le montage texan

Réalisation du montage

Pour la traque à la perche ou au sandre, le montage est directement réalisé sur le fil du moulinet. Si l’on recherche plus spécifiquement le brochet, on réalisera le montage sur une empile en acier de soixante centimètre. Dans les deux cas précédant, on commence par enfiler un plomb balle pour lester le montage. En fonction des conditions climatiques de pêche (vent, pluie, vagues, courant, profondeur), il est important de disposer de plusieurs grammages. Le montage Texan peut également être utilisé pour pêcher à la surface ou prospecter l’eau de surface. Dans ce cas le montage est réalisé sans le plomb balle mais il permettra toujours aussi efficacement de passer à travers les obstacles comme les herbiers, branchages morts, joncs pour traquer les perches et black-bass. Après la balle, on enfile une perle en plastique de 4 à 6 millimètres de diamètre, puis on fixe un hameçon compris entre le n°4 à 7. La perle joue ici un triple rôle sur ce montage. C’est tout d’abord un bruiteur par les vibrations qu’elle provoque. C’est aussi un élément attrayant par sa couleur colorée qui va attirer l’attention du carnassier. Enfin la perle a un rôle d’amorti au niveau du nœud de l’hameçon. Pour réaliser ce montage pour carnassier, il convient d’utiliser des hameçons à longue tige ou autrement appelé hameçons à hampe décalée. On utilise en fait deux grands types d’hameçons adaptés à la physionomie des leurres souples. Les premiers sont plutôt de forme longiligne adaptés plus particulièrement aux leurres filiforme type vers. Les seconds possèdent une forme plus arrondie avec une plus grosse ouverture. Ils sont réservés aux leurres souple de largeur plus importante comme les imitations de poissons blancs (ablettes, gardons) ou des grosses écrevisses. Bien sur le choix des hameçons est fonction de la taille des leurres souples choisis. Evitez cependant d’utiliser des hameçons trop longs, raidissant la nage gracieuse de vos leurres. La pointe de l’hameçon doit être située au tiers de la longueur totale du leurre.

Le montage en action

Ce montage est fait pour passer partout où les autres leurres n’ont pas la possibilité de passer. Grâce à lui vous ne vous accrocherez presque jamais. Celui-ci s’accroche que très rarement et c’est bizarrement le plomb qui est responsable de l’accrochage avec un élément sous l’eau. En général cette situation est facilement rétablie : le décrochage s’effectue en tirant quelques coups de scion ainsi le montage se retrouve décroché de l’élément. Grâce à ce montage innovant vous allez pouvoir explorer tout les types de postes même les plus encombrés où séjournent principalement les poissons. L’action la plus attrayante pour le poisson est d’effectuer des ramenés discontinus effectué par petits coups de scion suivi de relâchés. Le montage permet une animation précise et lente sur le fond. Suite à une touche la réaction de ferrage doit être immédiate. Au même titre que le mort manié le poisson doit être ferré dans la seconde même ou le poisson nageur est en gueule. Bien sûr, les touches n’aboutissent pas à 100 % de prises non pas à cause de l’hameçon dissimulé mais parce que le ferrage est effectué trop tôt ou trop tard ou encore du fait d’une erreur de précision du montage de pêche.





Recevez mes guides gratuitement

Site créé par Christophe Ghesquière, Paysagiste Thonon


© 2012 Aiguiller.com est la propriété de son créateur

Email Webmaster